Bonjour

Ci-après quelques passages du blog tenu par le Dr Georges MOUTON. Il me semble très important que les patients atteints d'une maladie chronique intestinale soient bien conscients qu'ils développent souvent, en parallèle, des dysbioses et candidoses sans le savoir. Ces candidoses, même si elles ne sont pas forcément la cause de leur maladie, ne peuvent qu'amplifier leurs symptômes. Il est essentiel pour le malade, de savoir réguler sa flore intestinale (ou microbiote) afin d'atténuer ses souffrances. En parallèle il est essentiel aussi de chercher les causes de sa maladie afin de l'éliminer définitivement.

Pour moi c'était le polymétallisme en bouche qui m'empoisonnait, sans oublier les candidoses qui envahissaient tout mon système digestif, de la bouche jusqu'à l'anus.

Ne soyons pas spectateur, mais toujours acteur de nos maladies.

Collaborons étroitement avec nos médecins pour sortir plus vite de nos souffrances.

Cordialement

Cymone

Dysbiose intestinale, candidose ...

les traitements http://les-malades-imaginaires.over-blog.com/dysbiose-intestinale-candidose-.-les-traitements

17 Septembre 2013

Extrait du livre du Docteur Georges MOUTON

D'abord, qu'est-ce que la dysbiose intestinale ? C'est un déséquilibre dans votre microflore intestinale…

• Gaz et renvois: indiquent souvent une prolifération mixte (de bactéries putréfiantes et levures fermentantes).

• Spasmes et crampes: plutôt une dysbiose de putréfaction (à pathogènes entériques).

• Constipation comme la diarrhée: prolifération intestinale de levures; elle peut aussi résulter d'1 INSUFFISANCE THYROÏDIENNE (cause majeure); elle peut s'installer quand vous suprimez les aliments allergisants, qui , eux, vous donnaient des selles molles.

• Syndrome du colon irritable: (alternance de diarrhée et constipation): il s'agit là très souvent d'une dysbiose fongique (candida albicans, Geotrichum candidum) dans l'intestin. Mais on néglige souvent cet aspect des choses !

• Pyrosis (reflux gastro intestinal): Le cardia (orifice supérieur de l'estomac)est recouvert d'une muqueuse, dont l'inflammation peut créer un dysfonctionnement, et faciliter le reflux acide. Le reflux et la constipation peuvent indiquer un syndrome de motilité anormale (motilité=ensemble des mouvements d'1 organe), dû aux allergies alimentaires). Le pyrosis (RGO) correspond aussi bien à un manque qu'à un excès d'acide chlorydrique (oesophage); vous pouvez faire le "test" matinal à jeun du vinaigre de cidre pour en avoir le coeur net: en cas de manque d'acidité, l'état du patient s'améliorera avec la prise de quelques cuillerées de vinaigre de cidre, sans conséquences fâcheuses; dans le cas contraire (excès d'acidité), il s'agravera (sans conséquences fâcheuses également).

• Halitose (mauvaise haleine) et langue chargée: prolifération fongique, souvent.

• Symptômes neurologiques: dépression, fatigue, céphalées, anxiété, pertes de mémoire, pensées confuses, narcolepsie, insomnie, ATTIRANCE POUR LES SUCRES.

• Symptômes dermatologiques: Acné (on se demande si une inflammation intestinale n'en serait pas à l'origine).

• Psoriasis: La levure Candida albicans a un taux nettement plus élevé dans les selles des patients à psoriasis. On s'interroge, là aussi.

• Urticaire, eczema, prurit, erysipèle.

• Symptômes infectieux: la dysbiose fongique coexiste souvent avec une insuffisance thyroidienne ou surrénalienne (=déficit immunitaire), infections récidivantes (otites, sinusites, rhinites, pharyngites, laryngites, trachéites, cystites, prostatites, bronchites, vulvo-vaginites. )

• Symptômes immunologiques: Atopie (allergie cutanée), dermatite atopique, asthme, allergies alimentaires (effet négatif d'une protéase acide, d'anticorps IgE spécifiques, et de l'interleukine 5 (IL-5); relation entre Candida et asthme atopique.

• Auto-immunité (maladie de Crohn, Recto-colite hémorragique, pancréatite chronique, thyroïdite auto-immune, atteintes des glandes surrénales (coéxistence de la maladie de Crohn et du Candida albicans). Excès d'anticorps, orientés contre la levure Saccharomyces Cerevisiae. D'autres observations associent la RCH et Candida albicans, ainsi que d'autres levures du genre Candida.

• Maladies inflammatoires: anthralgies, lombalgies (dûes à l'inflammation intestinale, douleurs "projetées", (dos), tendinites, fibromyalgie, tétanie.

• Symptômes particuliers (femmes): Cystites (à Candida albicans). Dans l'urine, on détecte souvent des souches de levures qui sont responsables de la dysbiose intestinale. (il est plus facile de réaliser un antimycogramme sur l'urine, pour connaître les bactéries responsables de votre dysbiose intestinale).

• Vulvo-vaginites, à Candida albicans (dûes au réservoir mycosique intestinal).

• Dysménorrhée (par candidose digestive, ou hypothyroïdie).

• Perte de libido: dépeinte par les femmes à dysbiose fongique. Syndrome prémenstruel, endométriose.

• Infertilité masculine: on s'interroge sur le rôle de Candida guilliermondii dans l'infertilité masculine.

• Symptômes des amibiases: présence de certains signes d'infection amibienne: anorexie, bruxisme, colon spastique, cernes bleuâtres sous les yeux.

• Symptômes des helminthiases (vers intestinaux): prurit anal ou généralisé. Cernes bleuâtres sous les yeux; perte de poids (ténia) malgré un gros appétit.

2 - COMMENT LUTTER CONTRE LA DYSBIOSE INTESTINALE (MOYENS NATURELS

3 - COMMENT LUTTER CONTRE LA DYSBIOSE (MEDICAMENTS CONVENTIONNELS.)

4 - COMMENT RENFORCER ET SOUTENIR SA MICROFLORE INTESTINALE

5 - COMMENT "BOOSTER" SA DIGESTION.

6 - COMMENT ABAISSER LA PERMEABILITE INTESTINALE